Amener des matières nobles dans votre habitat avec un enduit décoratif.

En décoration, la fonction esthétique apparaît comme essentielle. Le respect des techniques de mise en œuvre est lui aussi primordial pour obtenir un bon résultat. Et garantie la bonne tenue d’un enduit décoratif.

Les enduits dit « VENITIENS OU STUCCO »

Préparés à l’origine avec un mélange de chaux et de poudre de marbre, ensuite avec du plâtre très fin gâché à l’eau. Ils étaient teintés dans la masse avec des pigments naturels, ces enduits décoratifs étaient polis et parfois cirés.

Aujourd’hui il est difficile de réaliser ces mélanges chez le clients et d’assurer l’uniformité des teintes du stucco. Les fabricants proposent donc aujourd’hui pour les peintres des enduits minces (moins de 1 mm) qui, par applications successives donne le même aspect. Le peintre imite alors les stucs décoratifs ancestral avec une enduit mince teinter en machine puis travaillé avec des couteaux inox par papillonnage pour réaliser l’effet décoratif. La superposition des passes par papillonnage améliore le décor en lui donnant plus de profondeur en lui donnant un plus belle aspect. Le stuc pourra ensuite être poli et protéger par, une cire ou du savon, mais aussi par un vernis allant du mat au brillant puis polisher pour une finition ultra-brillante.

Les enduit dit « Tadelakt »

Le tadelakt à la même composition et les même propriétés que le stucco, mais l’application est totalement différente.  Le pose de cet enduit décoratif, ce réalise avec un petit plâtoir inox de façon à créer une ventouse puis il est lisser avant le séchage complet du tadelakt. Comme le stuc il est ensuite poli et protéger.

Sa mise en oeuvre reste tout de même plus rapide que le stucco, ce qui réduit le coût main d’oeuvre.

Les peintures à effets décoratifs

Dans ce genre de finition décorative, le peintre joue sur de faibles variations de la couleur et des effets. Pour cela il existe deux techniques pour effectuer les peintures essuyé, spalté ou estompé.

  • Sur une peinture de teinte de fond unie, mate et sèche, on applique une seconde couche plus claire ou plus foncée.
  • Sur une teinte de fond, on passe un glacis, à liant vinylique le plus fréquemment, pigmenté comme le fond.

Dans les deux cas, les variations de teintes sont obtenues par essuyage au moyen d’un chiffon roulé, d’un gant, d’un rouleau spécial, ou par application irrégulière de la seconde couche avec un spalter. On utilise aussi des éponges naturel pour réaliser les effets décoratifs.

Prenez contact avec nous pour un devis gratuit.

Ecopro Peinture

Réaliser une demande de devis en ligne

Besoin d’un devis peinture ?

Pour un contact simple, rapide et sans engagements remplissez le formulaire.