La finition dans le métier du peintre bâtiment selon le DTU 59.1

La finition dans le métier de peintre bâtiment

Les 3 types de finition dans le métier du peintre bâtiment

Selon la norme NF du DTU 59.1, après les travaux préparatoires. Les travaux d’apprêt sont la clé de la réussite à la finition peinture et apporte une valeur ajouté d’ordre esthétique. Ils ne jouent pas forcément un rôle technique dans le système de peinture et ne renforcent aucune des qualités du feuil de peinture pour la protection des surfaces. En l’absence de précision aux documents particuliers du marché (DPM), l’état de finition B est retenu.

Ci-dessous le classement progressif de l’état de finition des peintures est ainsi établi par le DTU 59.1 :  

Finition A 

La planéité finale est satisfaisante. Il aura été procédé aux travaux d’enduisage juges nécessaires. L’aspect d’ensemble est uniforme, soit légèrement poché, soit lisse. De faibles défauts d’aspect sont tolérés. Le rechampissage ne présente pas d’irrégularités (ni détrempe, ni saignement, ni remontées). Les défauts de planéité des supports sont corriges par enduisage pour des écarts inférieurs ou égaux à 5 mm sous la règle de 2,00 m. Finition soignée.

La finition A comme défini ci-dessus, il est composé comme suit :
  1. Egrenage
  2. Révision des calicots
  3. Ratissage à l’enduit garnissant
  4. Ratissage à l’enduit fin
  5. Ponçage très fin
  6. Couche de peinture d’impression
  7. Couche de peinture finition

Finition B 

La planéité générale initiale n’est pas modifiée. Les altérations accidentelles sont corrigées. Le rechampissage peut présenter quelques irrégularités. Quelques défauts d’épiderme et quelques traces d’outils d’application sont admis. Finition courant (classique).

La finition B comme défini ci-dessus, il est composé comme suit :
  1. Egrenage
  2. Révision des calicots
  3. Ratissage à l’enduit garnissant
  4. Ponçage fin
  5. Couche de peinture d’impression
  6. Couche de peinture finition

Finition C 

Le revêtement de peinture couvre le subjectile. Il lui apporte un coloris, mais l’état de finition reflète celui du subjectile. Des défauts de pouvoir masquant et de brillance sont tolérés. Cette Finition est communément appelé « travaux élémentaires » Les autres finitions sont « définies par nature du subjectile ».  Finition grossière.

La finition C comme défini ci-dessus, il est composé comme suit :
  1. Egrenage
  2. Révision des calicots
  3. Ponçage
  4. Couche de peinture d’impression
  5. Couche de peinture finition
Tableau-reception-des-supports-par-le-peintre

 Hormis cet aspect technique, la qualité des produits utilisés est relative à la qualité souhaitée. On utilisera des peintures et des enduits en adéquation avec la finition attendu par le client. Le peintre ne peut réaliser une finition haut de gamme avec des peintures de piètre qualité enrichie au blanc de craie. Egalement la qualité des supports est très importante pour une finition en adéquation avec le DTU. C’est pourquoi lors de la passation de chantier, la réception et l’acceptation des supports par le peintre est très importante.

Document téléchargeable PDF :

  1. Fiche de réception des supports
  2. Quelles sont les exigences minimales pour les ouvrages de finitions

(Source FFB)

Visitez le Blog

Entreprise Ecopro Peinture sur Arras, Aubigny-en-Artois Beaumetz-lès-Loges

Réaliser une demande de devis en ligne

Contacter votre Artisan peintre décorateur

Pour une demande de devis peinture décoration, rapide et sans engagements remplissez le formulaire.