Artisan peintre : Les travaux préparatoires des supports

Les travaux préparatoires du peintre bâtiment

Ces travaux dépendent essentiellement de l’état du support. Le but essentiel des travaux préparatoires est de permettre le bon accrochage de tous les feuilles mis en œuvre dans les systèmes de peinture et d’éliminé les parties non adhérentes sur les subjectiles selon la norme NF du DTU 59.1 

La fonction des travaux préparatoire est l’élimination : 

  • Des parties non adhérentes du matériau ou de l’ancien fond, voire de la totalité de celui-ci ; l’adhérence mécanique des peintures et revêtements sera ainsi assurée.
  • Des dépôts : Graisses, poussières, salissures, micro-organismes, lichens, mousses qui empêcheraient l’accrochage. 
  • Des aspérités nuisibles à l’aspect et consommatrices de produits. 

Elles se présentent de la manière suivante :

  • Grattage / Brossage / Sablage
  • Egrenage
  • Traitement des surfaces
  • Décapage des feuilles de peinture
  • Détapissage / Arrachage de revêtement
  • Epoussetage des supports
  • Lavage / Lessivage
  • Ponçage
  • Réparation des fissures
  • Révision des calicots à l’enduit garnissant
  • Ratissage des murs à l’enduit

En neuf : Le support est brut, l’élimination des aspérités et parties non adhérentes se fait par un égrenage des supports avant les travaux d’apprêt et de mise en peinture.

En rénovation : Le support doit être brut, nu de tous revêtements muraux. L’élimination des parties non adhérentes par un décapage, grattage ou égrenage des supports est nécessaire avant les travaux d’apprêt. Pour garantir l’adhérence du système mis en place le support doit être propre, lessiver, épousseter et poncer avant les travaux d’enduisages et de peintures.